Comment lutter contre le gaspillage alimentaire dans son restaurant ?

Parmi les enjeux de la préservation de l’environnement, réduire le gaspillage sous toutes ses formes est l’un des premiers piliers d’action. Parlant du domaine de la nutrition, comment lutter contre le gaspillage alimentaire dans son restaurant est un impératif qui s’intègre dans le processus.

Aujourd’hui, les initiatives se multiplient pour répondre à cette problématique. Que ce soit sur la gestion du stock ou des techniques de conservation, des solutions de plus en plus ingénieuses sont trouvées. Si vous êtes propriétaire de restaurant, œuvrer contre le gaspillage alimentaire affirmera certainement votre identité auprès de vos clients.

Cependant, il n’est toujours pas facile d’y arriver efficacement. Agir sur la chaine de production peut s’avérer délicate si vous ne savez pas vous y prendre. Comment lutter contre le gaspillage alimentaire dans son restaurant ? Nous vous livrons les solutions les plus astucieuses issues de nos enquêtes à travers cet article.

Etablir une bonne gestion de stock

Etablir une bonne gestion de stock

Aujourd’hui, le monde de la restauration cumul à lui seul plusieurs millions de tonnes d’aliments encore consommables qui sont jetés chaque année. Cette situation bien alarmante demande au niveau de chaque restaurateur une réaction radicale. En adoptant certaines attitudes responsables, le gaspillage alimentaire pourrait être considérablement réduit.

Si vous réfléchissez à comment lutter contre le gaspillage alimentaire dans votre restaurant, il est bien évident que le premier élément de la chaîne à prendre en compte est la gestion de votre stock. Que ce soit dès le ravitaillement ou pour votre service en cuisine, il faudra agir convenablement à chaque niveau d’intervention.

S’intéressant à votre stock d’approvisionnement, commander des quantités plus justes d’aliments vous permettra une parfaite maîtrise du stock. Il est d’ailleurs préférable d’avoir un stock en dessous de vos besoins plutôt qu’en excès dans un pareil contexte.

Organisez vos provisions sur chaque semaine plutôt que sur une période plus longue. Vous pourrez ainsi actualiser au besoin votre réserve selon les produits de la saison. Si vos assiettes mixent différents fruits et légumes, créer son propre potager est une option toujours envisageable. Cela vous permet d’avoir une certaine indépendance et surtout de varier les saveurs de votre carte.

Il demandera tout de même un entretien régulier pour pouvoir réellement en bénéficier.

Pour vos produits en conserve, prenez le soin de vérifier les dates d’expirations indiquées. Les périodes de conservation seront ainsi plus longues et vous éviterez de payer des produits proches de la péremption. Pensez à élaborer des fiches techniques planifiées sur les provisions à faire. Vous définirez ainsi réellement une meilleure gestion de votre stock.

En cuisine, réduire les plats de votre carte à 2 ou 3 entrées, plats, desserts au choix vous permettra également d’avoir une quantité plus maîtrisée de couverts. Cette option vous permet en effet d’avoir une carte optimisée.

Etudiez les préférences de votre clientèle pour n’avoir à préparer des quantités trop importantes de choses indésirées. Il est évident que vos clients préfèrent bien certains repas de votre menu que d’autres. Vous pourriez donc par une petite étude statistique évaluer le volume moyen de commandes journalières à prévoir.

Impliquez tous les acteurs de votre réseau et sensibilisez votre équipe sur l’enjeu de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Vendre ou distribuer les restes de son restaurant

Vendre ou distribuer les restes de son restaurant
Distribution de repas

Une manière bien généreuse de procéder pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans son restaurant est certainement de faire le don des repas gaspillés. Vous pourrez donc offrir ces plats à des proches ou aux sans-abris environnants votre restaurant.

Il est d’ailleurs dans ce sens organisé régulièrement des distributions de repas chauds dans les rues. C’est le cas de l’initiative des Restos du Cœur existant depuis maintenant 1985 qui contribue à apporter une aide alimentaire aux plus démunis.

Aussi, certains canaux en ligne s’offrent à vous pour vous permettre de sauver vos invendus. Il s’agit d’applications ou de sites sur lesquels tout restaurateur peut proposer des repas à des prix réduits. Il s’agit par exemple de Une Fourmii Verte ou encore Too Good To Go.

Il s’agit en effet des produits frais qui n’ont pas été commandés et qui risquent donc d’être jetés. Les restaurateurs préfèrent donc sauver ces aliments au travers la préparation de portions supplémentaires d’environs 3 à 4 euros. Une fois les commandes effectuées, elles sont récupérées par les clients après le service par les utilisateurs des applications.

C’est une manière de faire découvrir sa carte à un nouveau public mais surtout pour les restaurateurs de récupérer le coût de leur matière première. Une solution bien économique pour éviter le gaspillage alimentaire.

Se ravitailler en produits locaux

Se ravitailler en produits locaux

Pour des restaurants qui ne sont à proximité de leurs fournisseurs, la distance d’acheminement de vos produits peut créer des pertes. Les turbulences du trajet peuvent en effet détériorer l’état de certains aliments. Il est donc préférable de se ravitailler avec des produits locaux se trouvant à proximité de votre restaurant.

Cette approche est un mode de distribution qui vous permet d’acheter vos produits directement de leur lieu de provenance. Le nombre d’intermédiaires de la chaîne de production vers votre cuisine est ainsi considérablement réduit.  

Transformer ou conduire les déchets à autre destination

Transformer ou conduire les déchets à autre destination
compost

Si les restes de repas ne sont pas consommables, il est toujours possible en effet de les destiner à d’autres fins que la consommation. Une autre méthode pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans son restaurant serait de distribuer ces restes aux animaux de la ferme. Que vous en disposez vous-même ou pas, cette option reste toujours préférable.

Egalement, en faisant du compost, vous pouvez y jeter vos pelures de fruits ou de légumes ou ceux que l’on ne peut plus consommer. Il rendra d’ailleurs vos terres fertiles car servant d’engrais pour votre potager.

Pour ne pas faire de gâchis, on peut d’ailleurs aujourd’hui préparer à base des restes de repas. Très originale comme idée, c’est réellement la solution la plus écologique. Plus rien à la poubelle désormais. Vous trouverez en ligne des idées recettes avec des restes de repas dignes de chefs étoilés.

Avec certaines applications comme Youmiam, vous pourrez aujourd’hui transformer vos restes en des plats savoureux. De nombreux autres sites de cuisine disposent de pages exclusivement dédiées aux restes. Vous avez réellement plusieurs options pour concocter de savoureuses salades ou un gratin gourmand avec tout et n’importe quoi.

Il est d’ailleurs possible pour vous-même avec un peu d’imagination de transformer vos produits pour ne pas les jeter. Il y a réellement milles manières de donner une nouvelle chance à vos restes d’aliments. Avec des restes de pains rassis, vous pouvez par exemple remplacer de la farine classique pour vos desserts.

L’initiative d’une journée « écolo » dans votre restaurant pourrait être un argument de marque de votre restaurant. C’est un moyen de faire découvrir à vos clients toutes les possibilités pour sauver les restes de repas.

Proposer des doggy-bag à vos clients

doggy-bag

Au restaurant, une assiette non terminée, c’est bien vite arrivé. Aujourd’hui, de nombreux restaurants vous offrent la possibilité de terminer vos plats à la maison. Avec le nouveau concept du doggy-bag, vous pouvez désormais emporter vos restes de repas chez vous si vous n’avez plus faim.

Le doggy-bag reste aujourd’hui la solution la plus réaliste pour les établissements et ce, pour le bonheur des clients.

Bien conserver les aliments

conserver les aliments

Cela n’est pas évident au premier abord, mais une mauvaise conservation de vos aliments entrainera vite des pertes et donc un gaspillage. Dans votre cuisine, vous utilisez certainement un réfrigérateur pour conserver vos aliments. Evitez de surcharger votre réfrigérateur afin de permettre une bonne répartition du froid sur les aliments.

Pour une bonne conservation il est conseillé de laisser refroidir vos aliments déjà préparés jusqu’à température ambiante avant de les mettre au réfrigérateur.

Vos contenants pour la conservation ont eux aussi leur rôle à jouer. Veillez donc à bien emballer vos aliments pour éviter les odeurs et des contaminations. Si vous voulez conserver de la charcuterie ou des légumes, utilisez des boites et emballages hermétiques. Il est toujours bien de suffisamment en disposer car cela vous permet aussi de faire du rangement.

Aussi, diverses indications sont portées sur les aliments se référant au temps de conservation. Tenez-en compte pour éviter tout gâchis.

Lorsque vous entamez vos produits en conserve, utilisez-les entièrement quelques jours après leur ouverture. Pour une plus longue période de conservation de votre charcuterie il est préférable d’en faire une congélation.

  • Pour les produits laitiers (lait, crème) il faudra compter 3 à 5 jours après ouverture.
  •  Pour les fromages, 3 à 4 semaines.
  •  L’œuf frais ; 3 semaines à un mois.
  • Viande crue du boucher ou pré emballé entamé ; deux jours.
  • Fruit de mer poisson cru ; 1 à 2 jours.
  • Reste de conserve ; 2 jours.
  • Légumes cuits emballés 3 à 5 jours.

Voici donc autant de manières de réduire le gaspillage alimentaire dans son restaurant. À vous de définir l’option qui vous correspond le mieux. Organisez votre équipe et définissez dès à présent votre plan d’action. Vous réduirez vous aussi vos pertes de repas et vous contribuez ainsi à la préservation de votre environnement. N’hésitez pas à consulter le reste de nos actualités.

Previous Post
Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.